Délégationdu Berry

Départ de deux membres du bureau de la délégation Berry

Notre délégué Étienne Lamblin et notre aumônier Maxime Debionne ont quitté la délégation du Berry.

Départ de deux membres du bureau de la délégation Berry

publié en septembre 2015

Un pot de départ pour leur témoigner toute notre amitié, notre reconnaissance pour leurs interventions dans la vie de nos équipes et l’animation de la délégation Berry a été organisé en juillet 2015 à Bourges, au sein de la maison diocésaine.

Des discours ont été portés à leur intention

Pour son départ, Maxime Debionne a souhaité lui-même prendre la parole et nous témoigner son plaisir d’avoir été à nos côtés*. Il nous informe également du nom de son successeur comme aumônier de la délégation du Berry : Jean-Claude Speckens. Ce dernier exerce comme diacre dans l’Indre depuis plus de trente ans. Il a pris le relais depuis septembre 2015.

* Le discours de Maxime est accessible en document téléchargeable ci-joint.

Concernant Étienne Lamblin, Denis Lambert [1] et Odile Méreau [2] nous ont partagé leurs souvenirs et grâce eux, nous avons pu retracer les diverses étapes de son engagement au Secours Catholique.

Après des années d’engagement avec le Secours Catholique à la délégation de l’Indre, Étienne a eu à charge le regroupement des deux délégations de l’Indre et du Cher.

Tâche immense qu’il a su entreprendre avec la dextérité qui convient. Aujourd’hui, Cher et Indre ne forment plus qu’un : la délégation du Berry.

Jusqu’à la fin de son engagement, à la fin de juillet, Étienne a travaillé aussi bien auprès des équipes que sur les préparatifs du 70e anniversaire du Secours Catholique, qui sera célébré en mai 2016.

Le jour du pot de départ, nous étions nombreux, bénévoles, partenaires, salariés, à le remercier de son appui sur le terrain et de son soutien dans la réalisation du projet de délégation, qui définit les chantiers prioritaires pour le Berry et le plan d’action 2012-2017.

L’équipe Secours Catholique de Bourges a tenu et tient encore à le remercier de son investissement dans le chantier PasserelleS, soit les nouveaux locaux de l’antenne de Bourges. Un chantier dans lequel il s’est beaucoup investi avec Emmanuelle Jabaudon, l’animatrice.

Grâce à Odile Méreau, chacun d’entre nous a pu comprendre l’intensité de son engagement.

En prenant la succession de Sophie Ferrant, Étienne Lamblin est devenu salarié du Secours Catholique à partir du 1er décembre 2007.

Originaire de Tours, aîné d’une fratrie de neuf enfants, le travail d’équipe a sans doute commencé très tôt.

Ses études d’histoire de l’art à Tours, son mariage en 1995 avec Natacha et les opportunités professionnelles de chacun l’ont poussé à la mobilité.

Installé à Châteauroux, il a d’abord été journaliste à L’Aurore paysanne, puis photographe indépendant avant d’intégrer le Secours Catholique.

Par son parcours on constate que le monde évolue très vite. En effet, le Secours Catholique, dans l’Indre et le Cher, depuis son arrivée, a connu des transformations. Lorsque Étienne est arrivé dans l’Indre, il faisait fonction de délégué mais aussi d’animateur. L’équipe se complétait d’une secrétaire, Anne-Marie Joly et d’une comptable, Christel Desvaux.

La première animatrice de la délégation, Valérie Ballereau, a pris ses fonctions en octobre 2008, très vite Étienne et Valérie sont partis en immersion au Burkina Faso. Avec le regroupement des deux délégations de l’Indre et du Cher, l’équipe de salariés s’est étoffée et compte désormais quatre animatrices : actuellement Valérie et Marie-Clotilde pour les territoires de l’Indre et Emmanuelle et Angeline (pendant le congé maternité de Marie) pour les territoires du Cher.

Au Secours Catholique Étienne Lamblin nous a démontré que nous pouvions exprimer nos convictions et la direction que nous suivons de différentes manières. Il y a les axes, les orientations, la vision de société et il y a aussi les missions et les valeurs. Chacun d’entre nous peut illustrer en fonction de son charisme la richesse du Secours Catholique.

Concernant Étienne Lamblin, Odile Méreau relèverait trois idées qu’Étienne vit et fait vivre tout particulièrement :

  • L’engagement
    • engagements dans son quartier ;
    • engagements en Église ;
    • engagement pour porter les missions et les valeurs du Secours Catholique dans l’Indre puis en Berry.
  • L’ouverture
    • Étienne a fait bénéficier le Secours Catholique de sa facilité à aller à la rencontre de l’autre, que ce soit des personnes, des associations, des services. Il a contribué dès son arrivée à renforcer le réseau de la délégation, à favoriser le partenariat et à faire connaître les actions du Secours Catholique. Il a mis au service de l’association son talent de communiquant.
  • La fraternité
    • Étienne a la capacité d’entrer en relation avec chaque personne avec un parti pris de confiance, en prenant en compte les atouts, les capacités, les particularités de la personne, et en valorisant les compétences qui sont propres à cette personne. Son sens de la rencontre, de la relation vraie lui a permis la compréhension des personnes et aussi des situations spécifiques de la vie de la personne rencontrée.

Encore un grand merci à tous les deux !

Que vos nouveaux points de chute que sont Bordeaux pour Étienne et le Japon pour Maxime vous soient favorables.

[1] Vice-président de la délégation du Berry et président du comité du Cher.

[2] Vice-présidente de la délégation du Berry et présidente du comité de l’Indre.

Imprimer cette page

Document

Portfolio